L’hypnose

L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

Déjà quelque chose de pas évident à définir… Chacun y va de son propre point de vue et les descriptions en sont parfois très différentes ! C’est un concept, un état, un processus, un fonctionnement, un outil, une méthode etc.

Quand on est dans un “état d’hypnose“, un état modifié de conscience, on est simplement proche de la rêverie comme quand on est “ailleurs”, “dans la lune” ou plongé dans un film. C’est, justement, comme un film, un voyage intérieur organisé, une expérience qui nous permet de communiquer avec ce qu’on appelle l’inconscient.

… Alors c’est qui lui ? …

Pour simplifier, c’est celui qui gère tout ce que l’on est consciemment, en pensées, en comportements, en ressentis, en expériences ! En gros, c’est lui qui tire les ficelles ! Il décide même pour nous avant que l’on ai fait un réel choix consciemment ! (ça vient des neurosciences, pour les plus cartésiens d’entre nous.)

Et c’est donc grâce à l’imaginaire que l’on entre en communication avec lui, comme dans le rêve en fait.

… Génial non ?! …

Tout cela est approfondi en séance avec de la technique, des suggestions et des processus facilitant son accès. On peut alors se reconnecter à des fonctionnements internes qui ne sont pas accessibles habituellement, comme une porte d’accès à des potentiels particuliers.

Les états modifiées de conscience nous rendent plus disponible et attentif, favorisant une meilleure compréhension de soi-même. La transformation d’une idée en acte, en sensation ou en image est alors possible !


Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre ce soit encore la rêver

Marcel Proust

La Thérapie Orientée Solution

Très imprégnée d’hypnose, cet “outil” est un merveilleux moyen de s’orienter vers la solution !

(Comme son nom l’indique…)😅

Ici, le “symptôme” est arbitraire. Il n’est pas nécessaire d’en connaitre la cause où le fonctionnement pour le résoudre. Toute l’attention et l’orientation des efforts ne sont pas tournées vers le passé mais vers le futur et le changement souhaité.

La résolution des problèmes est possible sans avoir besoin d’être centré sur la pathologie.


Un problème sans solution est un problème mal posé

Albert EISTEIN

La PNL (Programmation Neuro – linguistique)

Nous possédons tous la même structure neuronale et notre capacité à agir dépend de la façon dont nous contrôlons notre système nerveux. La PNL est, notamment, utile pour apprendre à penser, à communiquer avec les autres et avec soi. C’est, encore une fois, quelque chose de très lié à l’hypnose.

La “programmation” correspond essentiellement à la théorie de l’apprentissage. Cela nous ramène à la façon dont nous nous représentons mentalement l’expérience vécue, nos processus internes. C’est tout ce que nous utilisons pour résoudre, apprendre, évaluer, prendre des décisions et obtenir des résultats. Les stratégies et modes de pensées.

Le “neuro” est en référence à notre système neurologique. Notre expérience qui dépend de notre système sensoriel. Les informations qui en sont perçues se transforment, ensuite, en processus de pensées (conscient ou inconscient). Tout ce système influe sur la physiologie, les émotions et le comportement.

Le “linguistique” se rapporte à la manière dont nous nous servons du langage pour capter, comprendre ou encore conceptualiser le monde qui nous entoure. C’est l’étude de la façon dont les mots et notre manière de communiquer impactent notre réalité.


Je ne suis pas fou, ma réalité est juste différente de la tienne

Auteur Inconnu

Le RITMO ® (Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires)

C’est une technique d’intégration et de reprogrammation neuro-émotionnelle par les mouvements alternatifs (visuels, auditifs et kinesthésiques) basée su l’EMDR.

Un jargon un peu technique… pour simplifier c’est une stimulation bilatérale avec du son, du toucher ou du visuel qui va débloquer, libérer, activer ou désactiver certains liens dans le cerveau.

Ce qui est intéressant dans cette méthode c’est l‘efficacité surprenante constatée qui s’allie à sa simplicité d’utilisation.

Elle s’applique aussi bien à des traumatismes profonds qu’à toutes situations de réactions émotionnelles incontrôlables ou encore à l’amélioration des performances sportives.


L’histoire, comme une idiote, mécaniquement, se répète

Paul MORAND

La systémie

C’est plutôt une dynamique relationnelle et non une technique en soi. C’est encore une orientation vers la solution.

Le réel problème n’est pas le “symptôme” à proprement parlé mais ce qui le maintient dans le présent par une continuité de comportements, de croyances ou de critères.

Chaque personne représente un “système” en interaction avec les autres faisant donc partie d’un système plus grand où tous les protagonistes sont un élément d’un tout qui fonctionne d’une certaine manière.

Une stratégie de changement est donc développée à partir des potentiels et des ressources de chacun. Le “problème” n’est que le point de départ du travail.

L’espace solution n’est, en aucun cas, l’espace problème.

Changer un élément du système change la globalité du système. Rien ne se produit qui n’ai sa cause et tout influence tout. Chaque élément d’un tout n’est donc rien hors de la globalité du système dans lequel il s’inscrit.

On change un élément d’un système et le système change dans sa globalité.


Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences.

Françoise DOLTO

*****

Retourner à l’accueil

*****